11 janvier 2008

mal barré

Moi, je voulais une vie normale, paisible.
Je savais que je n'y arriverais pas. J'étais un dégénéré, un alcoolo sans lois.
J'étais pris au piège, elle était là, belle et arrogante, et moi en manque de nourriture, un termite dans
une maison en fer.
Les jours allaient défiler, vite, je le savais et pas de solution à l'horizon. Tous les échecs de ma vie
me poursuivaient sans relâche. Un renard perdu au milieu de l'autoroute. La vie allait me percuter
de plein fouet et je n'avais qu'une envie: foutre le camp.
J'entamais une masturbation fiévreuse, sans érection, juste pour démontrer à Dieu l'inutilité de sa
Création.
Je décidais de me changer. Je mis un jean propre et saillant, j'aérais la pièce, et bu un café noir en
fumant et je regardais par la fenètre: une ville à coté du lac Léman. Sans âme sans odeur
sans enfants.
Trouver un travail et dire amen à toutes les paroles de cette connasse. Baiser les jours de paye
et attendre...Demain...que tout aille mieux.
Je n'y arrive pas et j'ai 28 ans, et plutôt que de faire face j'allais de nouveau fuir ce lieu confortable.
Vous m'aviez pris pour quoi? Pour un suceur de sucre d'orge?

Posté par le mij à 15:07 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

Commentaires sur mal barré

    Il faut toujours aller de l'avant et ne jamais dire jamais.
    Bon vent!

    Posté par Houda, 11 janvier 2008 à 15:32 | | Répondre
  • moi jdirais.. bois un coup..mais je suppose que c'est déja fait...

    Posté par krawett, 19 janvier 2008 à 12:21 | | Répondre
  • "mal branlé" n'aurait il pas été plus approprié ?
    Longue vie à toi, séducteur de roudoudous

    Posté par Hilde, 27 janvier 2008 à 23:55 | | Répondre
  • De toute façon on le sait ; quand y'a du malheur y'a du bonheur. ça tue.
    Ce qui tue le plus c'est que quand y'a du bonheur y'a du malheur, mais tu sais pas où. Alors flippant.
    En attendant, courage ; quand y'a du malheur, le bonheur est pas loin.
    [qui a dit "se répète" ?]

    Posté par Hôgyoku, 08 mai 2008 à 18:57 | | Répondre
Nouveau commentaire